¿A quién te llevarías a una isla desierta?

¿A quién te llevarías a una isla desierta?

vogue_news_tendencias_376307622¿A quién te llevarías a una isla desierta?, film espagnol, 1h33 (avec Jaime Lorente, María Pedraza)

Titre français : Tu emmènerais qui sur une île déserte ?

Synopsis : Alors qu’ils passent leur dernière soirée ensemble, quatre colocataires de longue date voient leur vie basculer suite à la révélation d’un secret.

Disponible en vostfr ou avec des sous-titres espagnols sur Netflix

Mon avis : Ce n’est pas le film de l’année mais j’étais suffisamment captivée pour ne pas voir le temps passer. Je trouve que le film mise toute sa force sur le talent des acteurs et leur capacité à nous livrer des répliques fortes de sens, de passion, de douleur et d’humanité.

Cuando conocí al Chapo

Cuando conocí al Chapo

katedelcCuando conocí al Chapo, série documentaire, 3 épisodes

Titre français : Le jour où j’ai rencontré El Chapo
Langues : espagnol, anglais
Langue dominante : espagnol

Synopsis : L’actrice mexicaine superstar Kate del Castillo révèle l’histoire inédite de sa rencontre avec El Chapo Guzmán, le baron de la drogue le plus recherché au monde.

Disponible sur Netflix en vostfr ou avec des sous-titres espagnols

Mon avis : J’ai dévoré les 3 épisodes assez rapidement. Pourtant, cette série documentaire n’a rien d’extraordinaire mais j’ai été suffisamment curieuse pour avoir envie d’en savoir plus. Elle a l’efficacité d’un bon documentaire people mais elle peut  tout à fait plaire à ceux qui veulent en connaître davantage sur le Mexique, sur l’influence des narco-trafiquants ou tout simplement sur Kate del Castilllo et sa rencontre avec El Chapo et Sean Penn.

Extr@

Extr@

ExtraExtr@, série espagnole, 1 saison

Synopsis : Extr@ est une sitcom à but éducatif dans laquelle on peut suivre les aventures de quatre jeunes adultes. L’histoire commence lorsque Sam, un américain décide de venir en Espagne pour améliorer son espagnol.

Disponible avec des sous-titres espagnols sur Youtube.

Mon avis : Quand j’ai vu le premier épisode je n’étais pas particulièrement convaincue mais à ce moment-là il n’y avait pas tant de séries disponibles avec des sous-titres alors je n’allais pas cracher dessus. Les acteurs exagèrent toutes leurs phrases et toutes leurs réactions de sorte à rendre les épisodes faciles à comprendre et les situations amusantes. Le style est assez similaire à celui des sitcoms des années 90 (Les filles d’à côté, Hélène et les garçons). À ma grande surprise, j’ai fini par apprécier la série, si bien que j’en ai dévoré les épisodes très rapidement. On ne va pas se mentir, c’est un guilty pleasure et ce n’est pas du grand art. La série n’a d’autres prétentions que de nous faire sourire et nous divertir tout en nous apprenant quelques mots, et ça fait du bien un peu de légèreté !

La casa de papel

La casa de papel

MOYEN atracadores-celebran-tierra-ki1F--1240x698@abcLa casa de papel, série espagnole, 1 saison, 2 parties (avec Úrsula Corberó, Alba Flores, María Pedraza)

Synopsis : Huit voleurs font une prise d’otages dans la La Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, tandis qu’un génie surnommé le Professeur manipule la police pour mettre son plan à exécution.

Disponible sur Netflix en vostfr ou avec sous-titres espagnols

Mon avis : Le concept est brillant, les images sont marquantes, le scénario bien pensé. Il y a des rebondissements à foison et une ambiance de tension presque constante. Les acteurs sont exceptionnels, la palette de personnages est très riche, le générique est envoûtant. En bref, La casa de papel, c’est très addictif. C’est le genre de séries qu’on binge-watch.
J’apprécie tout particulièrement la première partie (ou saison 1) et le premier épisode de la partie (ou saison) 2. Tout ce qui suit est un peu moins exceptionnel pour moi. La série reste intéressante mais elle a perdu un peu de souffle.
Sincèrement, je m’y attendais. En commençant la série, au vu de l’histoire et du concept, j’ai tout de suite supposé que c’était une mini-série en une saison. J’ai par la suite été déçue d’apprendre qu’il y avait en réalité deux parties. Je sais, c’est sûrement curieux d’être déçu que la série qu’on apprécie tant ait une suite mais pour moi, qui dit suite, dit plus gros risques de longueurs, de maladresses et d’incohérences. J’estime que mon intuition ne m’a pas trompée, selon moi la seconde partie n’a surtout d’intérêt que l’on peut enfin connaître le dénouement de l’histoire.

Update après les parties 4 et 5 : Je pense que la série aurait dû s’en tenir au premier braquage. Elle n’est plus cohérente. La partie 3 n’est pas réussie mais elle est encore regardable. La partie 4, en revanche est un pur désastre : ennuyeux, illogique et ridicule. En effet, la plupart des scènes sont clairement écrites avec une intention de redonner au public les éléments précis qu’ils ont appréciés auparavant (discours féministes, romantisme, scènes de rire, moments musicaux, crises et caprices des personnages principaux qui mettent à mal le braquage, etc). Sauf qu’il n’y a plus ni inspiration, ni conviction, ni sincérité, ni intelligence. La série est devenue une parodie d’elle-même.

Un novio para mi mujer

Un novio para mi mujer

Un novio para mi mujerUn novio para mi mujer, film argentin, 1h40 (avec Valeria Bertuccelli, Adrián Suar)

Synopsis : Un homme, insatisfait par sa vie de couple, décide d’engager un séducteur professionnel qui a pour mission de conquérir le cœur de sa femme. Ainsi, il espère avoir trouvé le meilleur moyen de divorcer.

Disponible avec des sous-titres espagnols sur clasevirtual.ru

Mon avis : J’ai été très séduite par ce film. C’est le type de comédie que je préfère. Beaucoup de dialogues, de monologues, beaucoup d’absurde dans les discours, un peu de poésie, un brin de philosophie. Il y a plusieurs scènes que je trouve très mémorables et pour moi c’est un peu le signe qu’une comédie est réussie.

Amar

Amar

58Amar, film espagnol, 1h45 (avec María Pedraza, Pol Monen, Natalia Tena)

Synopsis : Laura et Carlos vivent leur première idylle, faite d’intensité, mais aussi de fragilité, comme le montrent les petites réalités du quotidien qui vont ternir leur idéal.

Disponible sur Netflix en vostfr ou avec des sous-titres espagnols

Mon avis : Quand on ne trouve pas d’intérêt à ces personnages et à cette histoire d’amour, Amar nous paraît vraiment long.
Je trouve cependant que le film est audacieux par certains aspects car c’est une histoire d’amour entre adolescents et que certains de leurs mots, leurs choix et leurs préférences sont assez crus. Ce sont des points de vue assez inhabituels pour un film mettant en scène une romance entre adolescents.

Estoy vivo

Estoy vivo

89fe15510893f188ed5982d6aab6ca4a_XLEstoy vivo, série espagnole, 1 saison (avec Javier Gutiérrez, Anna Castillo, Alejo Sauras, Cristina Plazas)

Synopsis : Andrés Vargas, un inspecteur de police meurt alors qu’il était à la poursuite d’un tueur en série. Une fois dans l’au-delà, on se rend compte qu’il est mort avant son heure. Il est alors ramené sur terre cinq ans plus tard, dans le corps d’une autre personne, Manuel Márquez. Il va devoir côtoyer ses proches qui ignorent qui il est en réalité.
Disponible avec des sous-titres espagnols sur rtve.es ou clasevirtual.ru

Mon avis : Estoy vivo est à la fois une série policière, une série familiale et une série fantastique. Je trouve qu’elle traite de thèmes assez ambitieux et elle réussit à me divertir suffisamment pour que je ne vois pas le temps passer. C’est le genre de séries pour lesquelles on souhaite vraiment un happy-ending pour chacun des personnages (enfin…ceux qui sont sympathiques !).